L’amoureuse

J’ai grandi avec ces maximes : « Il n’y a pas de roses sans épines » ou encore « On ne fait pas d’omelette sans casser les œufs »… mais j’ai toujours refusé l’aspect fataliste que renferme ses idiomes. Oui la vie parfois nous assomme des coups durs, non on est pas toujours obligé d’être fort(e) et optimiste car : « il y a un temps pour rire, un temps pour pleurer ». Toutefois, ne laissez jamais les déceptions ou les intempéries de la vie ternir la flamme de votre existence ! Assurez-vous de vous relever à chaque fois la tête haute en gardant foi en votre idéal, vos objectifs et vos rêves. La vie est un voyage imprévisible, l’amour aussi… Apprenez donc à chaque étape !

***

L’amoureuse

Une vieille douleur

Qui vient hanter les entrailles.

Le corset qu’on resserre davantage

En port d’assurance.

La matrice du bonheur

Qui engendre l’horreur…

Les loups du voyage hurlent

Les blessures d’ingénues promesses,

Instinctifs prolongements d’amères caresses.

*

Les hanches disloquées

Sous les airs de la décence.

La démarche ivre

Des vestiges de l’enfance.

On dit bien qu’à chaque rose

S’attache des épines…

Le déboitement d’une cadence fleurs saison,

Bruissement des pétales meurtris,

Au rythme des schismes passions.

© Sarita Cynthia Pierre.

© http://www.poesieetmemo.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.